Actualités

La bonne étoile de Peypin

La justice avait pourtant confortée les arguments avancées par l'association APCP en annulant en appel le PLU de Peypin fin 2016. "Alea jacta est", croyait-on dans les rangs des protecteurs de l'environnement vu le refus de la commune de se pourvoir devant le Conseil d'Etat.

Et l'on comprend cette sage précaution au regard de ce site magnifique et de sa fonction essentielle de corridor écologique entre la Forêt de Valdonne et le Massif de l'Etoile-Garlaban, en plein coeur d'une zone naturelle espace boisé classé.

Mais c'était sans compter sur l'énergie dont font preuve tous les porteurs de projet face à l'opportunité d'un gain financier important. Acheté 450.000 €, ce bout de colline avait fait l'objet d'un accord avec un promoteur local, au demeurant maire d'une commune voisine, afin d'y bâtir une quinzaine de logements. Aux vues du prix actuels des terrains sur la commune, la spéculation financière envisagée pourrait rapporter 5 à 6 fois plus !

Non content de la validation récente du permis d'aménager contre laquelle un recours a été déposée, du licenciement de la conseillère municipale adjointe à l'urbanisme opposée au projet, d'une plainte déposée à son encontre et classée sans suite, de la plainte déposée auprès du Procureur de la République par le Président et le Vice-Président de FNE13 pour harcèlement, le Maire et les spéculateurs immobiliers en place ne cessent toujours pas leur stratégie d'intimidation des dirigeants de l'association APCP et de notre Fédération.

Dépassant les querelles personnelles, FNE13 et l'APCP n'ont de cesse de rappeler les recommandations du Programme Local de l'Habitat du territoire du Pays d'Aubagne et de l'Etoile stipule que l'ouverture à l'urbanisation de nouvelles zones doit :

  • Réduire les déplacements motorisés
  • Ne pas fragiliser les continuités écologiques
  • Prendre en compte les risques, notamment le risque incendie
  • Respecter les paysages

Force est de constater que l' urbanisation le long de la route des Termes ne prend en compte aucune de ces recommandations.

FNE13 s'associe donc à la pétition lancée par l'APCP afin de stopper la destruction des collines peypinoises. Il est encore temps ! Une cagnotte en ligne a également été lancée afin de financer la procédure judiciaire en cours contre la commune.

Les défenseurs du patrimoine écologique que nous sommes ne peuvent compter que sur les citoyens pour arrêter l'artificialisation des terres, le tout-bétonnage et la spéculation foncière. Au delà de ces aspects, c'est tout le principe de la démocratie participative qui est remis en cause.

> Pour signer la pétition, cliquez ici
Pour faire un don, cliquez ici