Encore 1800 ha de terres agricoles menacées dans notre département

Il est scandaleux de  constater que chaque année des centaines d'hectares de terres agricoles disparaissent dans les Bouches-du-Rhône, ceci alors que de nombreux agriculteurs ne trouvent plus de terres disponibles.Préserver le foncier agricole devient une priorité absolue pour des raisons évidentes d'autonomie alimentaire, d'alimentation de la nappe phréatique par arrosage gravitaire, du rôle de piège à carbone qu'elles jouent ou encore de lutte contre les inondations.Urbanisation galopante, création de zones d'activités, élargissement de voies routières..., le foncier agricole est devenu un enjeu de spéculation financière.FNE13 se mobilise pour une prise de conscience collective et un changement des pratiques indispensables au niveau de l'aménagement de notre territoire.